Le Mali adopte la loi sur le volontariat

Actualités

Le gouvernement du Mali vient d’adopter les textes régissant le volontariat national et l’assemblée  nationale, chambre unique du Parlement, a voté à l’unanimité, en sa deuxième session ordinaire à la plénière du 23 juin 2011, les projets de loi instituant le volontariat national pour le développement et créant un Centre National pour la Promotion du Volontariat national – CNPV.

Le gouvernement du Mali vient d’adopter les textes régissant le volontariat national et l’assemblée  nationale, chambre unique du Parlement, a voté à l’unanimité, en sa deuxième session ordinaire à la plénière du 23 juin 2011, les projets de loi instituant le volontariat national pour le développement et créant un Centre National pour la Promotion du Volontariat national – CNPV.

Depuis janvier 2010, le gouvernement met en œuvre, en partenariat avec le programme des Volontaires des Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement et France Volontaires, un projet intitulé « Projet d’appui à la mise en place d’un centre national  pour la promotion du volontariat national - CNPV ». 

A l’instar des projets mis en œuvre dans la sous région ouest africaine, le programme VNU accompagne  le gouvernement du Mali dans l’élaboration d’un cadre juridique et réglementaire sur le volontariat national. Ce cadre devait se traduire par le vote d’une loi instituant le volontariat national et une autre loi créant un centre national pour la promotion du volontariat national.

L’objectif du programme VNU dans cette approche est de permettre aux états et gouvernements de disposer de leur propre système de volontariat national, afin de promouvoir le civisme et la citoyenneté et inciter le développement local par le volontariat. 

La coordination nationale du Projet CNPV, a  atteint, en une année de mise en œuvre du processus,  ce résultat qui demeure la « toile de fonds » de réussite du projet et qui facilitera désormais la mise en œuvre des autres composantes. Celles-ci incluent la constitution de la base des données des volontaires, la valorisation du volontariat national dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement et la mise en place d’un réseau progressif des volontaires.

Le premier contingent des volontaires nationaux (une cinquantaine) sera déployé d’ici le quatrième trimestre 2011. Il est prévu 200 volontaires nationaux dans la phase pilote du projet dont la durée est de trois ans.

L’Etat, dans le cadre de sa contre partie nationale et en vue de mieux s’approprier l’initiative, prend entièrement en charge les allocations de subsistance des volontaires nationaux.

Après la phase pilote du projet, le centre national de promotion du volontariat national qui est  un établissement public à caractère administratif (EPA) prendra le relai en tant que structure pérenne nationale.

Les volontaires viendront non seulement appuyer les collectivités locales, les organisations de la société civile,  les organisations communautaires de base et le secteur privé dans les secteurs prioritaires du développement, mais aussi appuyer les communautés d’accueil dans le cadre du volontariat pour le développement.