La jeunesse malienne ouvre la voie vers la paix

11 août 2017
PARC Jeunesse Mali
Tout en accomplissant sa transition vers la paix et le développement, le Mali donne plus que jamais à ses jeunes les moyens de devenir des agents du changement. Étant donné que les moins de 25 ans représentent 60 % de la population malienne, les jeunes sont logiquement des acteurs essentiels de la gouvernance démocratique du pays. Dans ce contexte, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) a trouvé un moyen sans équivalent de former les jeunes décideurs au sein de leur pays.
PARC Jeunesse Mali UNV
La Volontaire des Nations Unies nationale Mariama Traoré (à gauche) anime un atelier sur la prévention et la médiation des conflits dans le cadre du projet PARC Jeunesse Mali à Ségou (Mali). (programme VNU, 2017.)

Au Mali, le chemin vers la paix et la réconciliation a été entravé par un ensemble de facteurs associant le coup d’État militaire de 2012, des frontières peu sûres et la prolifération d’armes de petit calibre importées illégalement ou volées dans des réserves d’armes non sécurisées. Cela n’a cependant pas empêché le peuple malien de défendre la démocratie, et le pays se trouve actuellement dans une période de transition vers le rétablissement de l’ordre constitutionnel et de la gouvernance démocratique. Les élections présidentielles et parlementaires organisées en 2013 au Mali ont constitué une étape importante de la progression vers la paix

Au Mali, le chemin vers la paix et la réconciliation a été entravé par un ensemble de facteurs associant le coup d’État militaire de 2012, des frontières peu sûres et la prolifération d’armes de petit calibre importées illégalement ou volées dans des réserves d’armes non sécurisées. Cela n’a cependant pas empêché le peuple malien de défendre la démocratie, et le pays se trouve actuellement dans une période de transition vers le rétablissement de l’ordre constitutionnel et de la gouvernance démocratique. Les élections présidentielles et parlementaires organisées en 2013 au Mali ont constitué une étape importante de la progression vers la paix.

L’appropriation de la paix par les jeunes, gage de sa durabilité

Le projet PARC Jeunesse Mali a été conçu pour mobiliser les jeunes Maliennes et Maliens, susciter leur participation plutôt que d’imposer des plans et des activités préconçus. Le projet soutient la jeunesse malienne et défend la prise de décision par les jeunes grâce à la participation citoyenne inclusive, tout en leur donnant les moyens de sensibiliser leurs pairs. Les jeunes sont également encouragés à être des partenaires de PARC Jeunesse Mali, et non des bénéficiaires, et canalise leur participation par l’intermédiaire des institutions gouvernementales et publiques. En favorisant la participation des jeunes aux processus de prise de décision (ce qui leur permet d’être régulièrement informés sur le projet) et en sollicitant leurs points de vue concernant leurs propres besoins, cette approche permet aux jeunes Maliens et Maliennes d’exercer une influence directe sur le projet. L’inclusion étant une priorité stratégique, les jeunes peuvent faire connaître leurs idées concernant les activités planifiées dans le cadre du projet, un point essentiel pour la durabilité et l’incidence de celui-ci.

À l’heure où les perspectives s’assombrissent pour le Mali, le pays a besoin du soutien de tous les groupes sociaux qui le composent et particulièrement des jeunes, parce qu’ils représentent le pilier du développement. PARC Jeunesse Mali arrive à point nommé pour soutenir le gouvernement malien et pour aider au renforcement des capacités en faveur de son inclusion dans le processus de consolidation de la paix. » — Mariama Yedié Traoré, Volontaire des Nations Unies nationale

Actuellement, le projet PARC Jeunesse Mali est mis en œuvre dans trois régions : Mopti, Gao et Ségou. Les régions de Bamako et de Kayes viendront bientôt s’ajouter à cette liste. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) fournit des conseils techniques et un appui financier au projet du programme VNU et, lorsqu’une période de deux ans se sera écoulée, la responsabilité du projet sera transférée aux participants, à savoir la jeunesse malienne.

Incidence de PARC Jeunesse Mali

À ce jour, plus de 800 jeunes au Mali ont bénéficié directement du projet PARC Jeunesse Mali. Dans la région de Ségou, les activités incluaient un atelier de renforcement des capacités en matière de prévention et médiation des conflits. À Mopti, un atelier similaire a été complété par des activités de sensibilisation des participants aux questions de citoyenneté, de cohésion sociale et de droits de l’homme. Dans la région de Gao, le projet a permis de mener à bien la remise en état et l’ameublement de la maison des jeunes de Gao ainsi que de proposer une formation sur la gestion de projet.

Depuis son lancement, le projet PARC Mali Jeunesse a mobilisé un nombre élevé de Volontaires des Nations Unies et de partenaires locaux afin de donner à un nombre toujours plus important de jeunes Maliens et Maliennes les moyens de devenir des citoyens et des citoyennes responsables et de les encourager à participer au développement de leur pays. Ces Volontaires des Nations Unies nationaux et internationaux ont contribué au projet en y apportant leur expertise en matière de droits de l’homme, de gestion de projet et de contrôle et d’évaluation ou, simplement, en aidant l’équipe responsable de PARC Mali Jeunesse à coordonner les activités et les missions sur le terrain, dans les régions concernées. Au niveau national, PARC Mali Jeunesse travaille en étroite collaboration avec les institutions gouvernementales et les entités des Nations Unies à travers le pays.

PARC Mali Jeunesse continue à créer des lieux sécuritaires pour la jeunesse, et il faut espérer que les jeunes seront nombreux à ne pas dériver vers l’extrémisme et la violence, en dépit des tentatives constantes de recrutement orchestrées par les groupes radicaux. Le projet place les jeunes au centre du développement et des discussions sur la paix afin de leur donner les moyens d’agir vigoureusement en faveur d’un futur plus juste et durable pour leur pays. Aujourd’hui, les jeunes décideurs du Mali ouvrent la voie vers la paix en devenant des acteurs du changement et en apprenant aux autres à découvrir la beauté de la réconciliation.


Cette étude de cas a été préparée avec l'aide de la Volontaire en ligne de l'ONU Leslie-Ann Murray.